Conseil Municipal du 14 janvier 2009

Publié le par nay-pr.opposition

 

 

 

 

 

 

 

* La commune ayant dépassé le seuil de 3500 habitants , comme la loi nous l'impose, le conseil municipal débute par un débat d'orientation budgétaire. Sont passés en revue les projets envisagés pour 2009 : recrutement de personnel, habitat social, parking, skatepark, aménagement des bureaux de la mairie, ...
Le projet d'aménagement de la mairie avait déja été évoqué en 2001 (municipalité Triep) il était grandiose et écarté par la municipalité Malterre, nous considérons toujours que ce projet n'est pas prioritaire.
* Renouvellement du loyer de la gendarmerie : il était fixe pendant 9 ans et donc révisable cette année pour une durée de 3 ans, il augmentera de 41000€.
* Gymnase : passation d'un marché de maîtrise d'oeuvre.
JM Grangé précise que le problème initial du gymnase ne vient pas du manque d'entretien. En effet, les poteaux n'ayant pas eu d'infiltration d'eau sont en plus mauvais état encore que les autres.

JP Bonnassiolle est d'accord sur ce point et rappelle que dès 1978 il y avait eu un problème d'affaissement du toit. Il y a eu un vice de conception au niveau des caissons béton qui entourent les poteaux.

Nous votons contre ce projet car il n'apporte rien d' innovant, comme vous avez pu le lire dans la presse "c'est faire un lifting à une personne très agée" (L'architecte Mr Canet a précisé lors d'une réunion de travail  que la durée de vie de ce gymnase "relouké" serait de 15 ans.)
* Dossiers présentés à la DGE (Dotation Globale d'Equipement) parmi ceux ci, la réfection du gymnase : nous ne participons pas au vote, n'étant pas favorables au projet retenu. Il nous était difficile de voter pour la demande de subvention, cela aurait été contradictoire avec le vote précédent et voter contre serait refuser l'obtention de subsides nécessaires à la collectivité.

==> Commission des travaux du 21/01/2009 :
       * parmi les thèmes évoqués lors de cette réunion : la demande de l'usine Larroze qui pour s'agrandir voudrait acheter l'ancien local Body Move (qu'elle loue à la commune actuellement) ainsi que le terrain attenant où a été rasé un ancien bâtiment.
Cette demande suscite une discussion entre les partisans de la vente et ceux favorables au transfert de cette usine vers la zone Monplaisir à Bénéjacq. 
                                                      
                                                                                                                                                                             à suivre ...

Commenter cet article