Conseil Municipal du 08/10 & du 05/11/2008

Publié le par nay-pr.opposition

==> Conseil Municipal du 08 octobre 2008

* L'ordre du jour ne comprend que la création de poste pour l'animateur FISAC et en questions diverses un renouvellement de contrat et le déménagement du Musée Béarnais.


==> Conseil Municipal du 05 novembre 2008

Nous trouvons dans nos casiers la notice estimative de l'étude de faisabilité de la mise en sécurité du gymnase pour un montant de travaux TTC de 597 392.43 €.
Somme à laquelle il faut ajouter la reprise des poteaux 30 000.00 € Hors Taxes pour 2 poteaux (il y en à 6).
Nous remarquons que cette estimation n'intègre pas les différentes prestations suivantes :
assurance dommage ouvrage, coordination SPS, bureau de contrôle.
Nous distribuons une étude sommaire comportant 3 solutions pour la construction d'une salle des sports nouvelle ou la mise en sécurité et réhabilitation du gymnase avec construction de nouveaux vestiaires.

Étant donné que le gymnase est utilisé au moins à 60% par les élèves du collège et du lycée et que d'après une étude récente dans ces 2 établissements les élèves sont répartis équitablement sur les communes des 2 cantons, il nous parait normal que les 24 communes participent à l'effort financier provoqué par cette réalisation.
Construction d'une nouvelle salle :

           - Solution N°1 : maîtrise d' ouvrage : constitution d'un SIVU (2 cantons)

                                           Coût total estimé après étude                                          2 257 382.99 €
                                           Subventions CG et CR promises 60%
                                 Part du capital à rembourser par la ville de Nay au SIVU         131 680.64 €
                                            (au prorata du nombre d' habitants)
               Remarque : cette solution avait été adoptée pour la construction du CES.

          - Solution N°2 : maîtrise d'ouvrage : Ville de Nay avec participation au remboursement du capital  de la CCVV
                                                                            à hauteur de 60%
                                           Coût total estimé après étude                                           2 257 382.99 €
                                            Subventions CG et CR promises 60%
                                                                                 Part de la ville de Nay                        361 181.20 €
                                                                                 Part de la CCVV                                  541.771.80 €

Mise en sécurité et réhabilitation du gymnase avec construction de vestiaires neufs :

           - Solution N°3 : la construction de ces vestiaires neufs serait réalisée au bout du pignon sud du gymnase, vestiaires attenants, sans être solidaires de la structure actuelle. Ces vestiaires seraient construits aux normes FFR et permettraient d'accueillir 4 équipes de rugby (les vestiaires et douches désaffectés serviraient de lieu de stockage pour le matériel sportif.)
Les nouveaux vestiaires n'étant pas solidaires du gymnase, ce dernier pourra être démoli le moment venu.
Cette solution nous parait souple et ne bloque pas pour des décennies la conception actuelle.
                       Estimation     Coût vestiaires neufs                               250 000.00 € environ
                                                Mise en sécurité du gymnase               300 000.00 €
                                                Subventions espérées       50%

Mr le Maire nous dit qu'il fera part de nos réflections au président de la CCVV.

* Mr Grangé nous informe que la transformation de l'usine moderne Petit Boy en salle des fêtes coûterait 500 000 €
ce projet semble donc abandonné (nous rappelons que son acquisition coûterait 475 000 € au prix des domaines + 15% offerts à Mr Desmazières par Mr le Maire) nous avions pour notre part exprimé nos doutes et demandé une réflexion plus approfondie ( pas de parking, etc ..) avant toute décision.
                                                


                                                                                                                                                                                      à suivre ...

Commenter cet article